Dites STOP aux acariens, toutes nos solutions de literie ACASTOP® pour l'habitat

Foire aux questions

Acariens

Les acariens contiennent une protéine (guanine) que l’on retrouve dans leurs déjections et leur cadavre. Cette protéine est hautement allergisante.
Animaux microscopiques, les acariens trouvent dans notre literie les conditions idéales à leur propagation : température, humidité et nourriture. En effet, ils se nourrissent des squames de peau que nous perdons quotidiennement. Un adulte perd 1 g de peau par jour, de quoi nourrir 10 000 acariens pendant 6 mois, ce qui favorise leur colonisation de la literie.
Les acariens colonisent notre literie toute l’année. Cependant, les allergiques aux acariens étant souvent également allergiques aux pollens, ils consultent leur allergologue principalement au printemps et automne, périodes à forte pollinisation.
Bien souvent le soir au coucher ou le matin au réveil.
Le soir, lorsqu’on s’assoit sur le lit, cela crée un phénomène de soufflet qui propage de l’air contaminé par des poussières d’acariens et entre dans les voies respiratoires provoquant une réaction allergique.
Le matin, après une nuit passée au contact de poussières d’acariens propagées dans l’air à chaque mouvement du dormeur, celui-ci développe une réaction allergique.
Les yeux sont irrités. La personne allergique éternue et son nez coule beaucoup.
L’asthme provoqué par les acariens constitue environ 60 % des asthmes allergiques, donc, plus d’un asthmatique sur deux est sensibilisé aux acariens.
L'endroit où les acariens trouvent les meilleures conditions pour se développer et proliférer est le matelas. Le matelas a aussi la particularité d'agir comme un soufflet lorsque l'on se couche et d'expulser alors une grande quantité de poussière contaminée avec des déchets d'acariens très allergisants. Le matelas est donc un élément important à isoler mais l’idéal reste de protéger tous les éléments de literie pour une éviction totale et donc une protection maximale.
Tout d’abord parce que 95% de la poussière allergisante se situe dans les lits.
Les Housses ACASTOP® sont des produits médicalisés disposant d’une structure qui leur confère une efficacité thérapeutique prouvée. Elles permettent à la personne allergique :
  • d’augmenter son seuil de réactivité aux acariens
  • de diminuer les prises de médicaments
  • de dormir plus confortablement grâce au jersey de coton
  • de garder sa literie plus longtemps car le jersey de coton est plus résistant que le drap en coton pour une épaisseur similaire
OUI, car être en présence permanente avec l’allergène réactive l’allergie. Et le fait de housser la literie avec les housses ACASTOP® aide à la désensibilisation.

Santé / Sécurité

Non, nos produits sont fabriqués en France.
Non. C’est le procédé de fabrication en lui-même qui empêche les acariens de pénétrer dans la literie.
Notre tissu, un jersey de coton, est déroulé et recouvert d’une couche de polyuréthane dont l’épaisseur est établie. En séchant le polyuréthane génère de micro perforations qui vont permettre à la literie de respirer mais qui sont trop petites pour laisser passer les allergènes.
Nous avons choisi de ne pas ajouter de traitement acaricide afin de préserver au maximum les personnes allergiques.
Par ailleurs, ce traitement part au fur et à mesure des lavages alors que les housses anti acariens ACASTOP® ne perdent aucune de leur qualité au lavage.
Une expertise au microscope électronique effectuée par le laboratoire de parasitologie de Nantes a permis de confirmer l’efficacité du tissus ACASTOP®. En effet, la taille des pores du tissu est de 10 microns alors que la taille moyenne des acariens est de 200 microns et celle de leurs déjections, de 15 à 25 microns. Les housses ACASTOP® constituent donc un barrage total à ces allergènes.

De plus, le tissu ACASTOP® répond aux certifications ISO 811 1981 et DIN 53122.
Les acaricides tuent les acariens mais ne détruisent pas la colonie et les cadavres restent dans le lit donc l’allergène aussi.
De plus, ce traitement part au fur et à mesure des lavages alors que les housses anti acariens ACASTOP® ne perdent aucune de leur qualité au lavage et enfin, les bombes contiennent des gaz propulseurs qui contiennent des fractions allergisantes.
On garde l’acaricide pour les éléments non houssables (canapé, tapis,….)
Une housse de matelas ne protège que le dessus du matelas tandis que l’autre partie reste à l’air libre. Lorsque le dormeur s’assoit sur son lit ou bouge, les poussières d’acariens peuvent toujours se disperser dans l’air.
Il est scientifiquement prouvé que des mesures efficaces d’isolement des acariens procurent aux allergiques notamment chez l’asthmatique une diminution très nette des symptômes,
Pour isoler totalement le patient allergique des acariens, il est nécessaire d’envelopper complètement le matelas. Le drap housse ne protège que le dessus du matelas et laisse l’envers à disposition des acariens.
Le rabat n’apporte rien sur le plan thérapeutique, la poussière ne passe pas au travers de la fermeture. L’efficacité du rabat n’est pas fondée sur le plan médical.

Efficacité

La taille moyenne des acariens est de 200 microns et leurs déjections de 15 à 25 microns. Les pores du tissu des housses ACASTOP®, quant à eux, présentent une taille de 10 microns ce qui permet d’arrêter toutes les poussières issues des acariens.
Le tissu qui compose les housses ACASTOP® a fait l’objet d’une expertise au microscope électronique par le laboratoire de parasitologie de Nantes qui a démontré que les pores du tissu ACASTOP® étaient d’une taille de 10 microns ce qui permet d’arrêter toutes les poussières issues des acariens.
Les produits ACASTOP® sont commercialisés de puis plus de 10 ans. De nombreux professionnels de santé dont des allergologues, des pédiatres, des médecins généralistes, recommandent les housses ACASTOP® car ils ont pu en mesurer les effets bénéfiques sur leurs patients.

Comment faire son lit avec les housses ACASTOP ?

La housse de matelas ACASTOP® s’installe directement sur le matelas qui aura été aspiré auparavant sur toutes ses faces. Il ne reste plus qu’à le recouvrir d’un drap housse. Pour l’oreiller, c’est la même chose, il faut enfermer l’oreiller dans la housse ACASTOP® et ensuite le recouvrir d’une taie d’oreiller classique.

Hygiène

Oui mais en lavant les taies d’oreillers et les housses classiques de literie tout les 15 jours à 60°C minimum, la colonie d’acariens n’a pas le temps de s’installer et de causer d’allergie. Le matelas et les autres éléments de literie, quant à eux, restent sains grâce à la housse ACASTOP®.
Il est important de les laver régulièrement car c’est ce qui va garantir leur longévité. En effet, la transpiration du dormeur peut agresser le tissu à long terme.

1 lavage par trimestre pour les housses de couette ACASTOP®, tous les 45 jours pour les housses d’oreillers et de traversins ACASTOP®
A 60 ° C, température à partir de laquelle les acariens meurent.
Le tissu reste imperméable pendant plus heures et peut jouer le rôle d’alèze pour les bébés par exemple. Il faut simplement le nettoyer après une nuit par nettoyage classique jusqu’à 95°C ou épongeage.

Imperméabilité aux liquides : OK 2000 mm (ISO 811 1981)

Confort

Le tissu des housses ACASTOP® est microporeux et laisse donc passer l’air. Il assure ainsi la respirabilité de la literie et ne provoque pas de transpiration.
Oui. Le tissu des housses ACASTOP® est un jersey de coton, avec un tissage à fibres transversales, plus confortable que le coton. Plus fin et plus souple mais tout aussi solide et durable pour une excellente tenue dans le temps.
Il est important de les laver régulièrement car c’est ce qui va garantir leur longévité. En effet, la transpiration du dormeur peut agresser le tissu à long terme.

1 lavage par trimestre pour les housses de couette ACASTOP®, tous les 45 jours pour les housses d’oreillers et de traversins ACASTOP®
Le tissu recouvrant les oreillers ACASTOP® sont les mêmes que celui des housses ACASTOP®, soit un jersey de coton avec un tissage à fibres transversales, plus confortable que le coton. Ils sont rembourrés avec de la fibre Dacron qui leur confère leur gonflant nuit après nuit et un soutien adapté.
Comme les oreillers, elles sont recouvertes d’un jersey de coton avec un tissage à fibres transversales, plus confortable que le coton et rembourrées avec de la fibre Dacron.
Non seulement elles sont garante de chaleur mais elles gardent leur gonflant nuit après nuit.

Durée de vie et prix

Durée de vie des housses : 7/8 ans pour la housse de matelas et 5/6 ans pour la taie d’oreiller.
Avec les housses ACASTOP®, vous investissez sur le long terme : 7/8 ans pour la housse de matelas et 5/6 ans pour la taie d’oreiller. En effet, en conditions d’utilisation normales, vos housses resteront efficaces de nombreuses années.
Par ailleurs, c’est un « investissement santé» annuel minime en regard du bénéfice thérapeutique et du confort de vie procurés.
De plus, ACASTOP® propose des kits literie complets à des tarifs très compétitifs.
La grande distribution ou les Vépécistes ne sont pas tenus à une obligation de résultat. Leurs housses viennent bien souvent de Chine et répondent à un cahier des charges moins strict ou sont imprégnées de produits tels que des répulsifs à base de pyrèthres naturel ou de synthèse, donc de produits chimiques. Ce traitement est limité dans le temps, il disparait progressivement, lavage après lavage. Les housses ACASTOP® offrent une efficacité de longue durée car la fonction répulsive est assurée par l’action mécanique du tissu.